Ecole de la bourse

HISTORIQUE DU MARCHE FINANCIER REGIONAL

A la création de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA), les Etats membres ont compris l’enjeu que constituait le financement des investissements publics et privés par l’épargne intérieure (sous régionale); c’est ce qui a justifié la création d’un Marché Financier Sous Régional avec l’érection de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) à la place de la Bourse des Valeurs d’Abidjan. Ce Marché qui regroupe les huit (8) pays membres de l’Union Monétaire et Economique Ouest Africaine (UEMOA) a été conçu pour compléter et renforcer les marchés interbancaires et monétaires, et offrir aux opérateurs économiques de la sous-région de nouvelles opportunités de placement et de financement alternatifs.

Les missions du Marché Financier Régional (MFR), telles qu’elles lui ont été assignées par les autorités monétaires de l’UMOA, étaient de constituer un pôle attractif de l’épargne des entreprises et des ménages, d’être une source de financement des Etats et des entreprises mais aussi, de rendre adéquat les capacités et les besoins de financement.

La mise en œuvre de la décision du Conseil des Ministres de l’UMOA de décembre 1993 a conduit à la constitution de la BRVM, du Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR), et à l’adoption de la Convention portant création du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers en 1996. Ces institutions (la BRVM et le DC/BR) ont démarré leurs activités le 16 septembre 1998.

La Bourse régionale des valeurs Mobilières (BRVM) est une bourse électronique unique pour 8 pays de l’Afrique de l’Ouest. Elle a son siège à Abidjan – Côte d’Ivoire et a démarré ses activités le 16 Septembre 1998.

LE FONCTIONNEMENT DU MARCHE FINANCIER

Le mécanisme de cotation
Définition de la cotation

Il y a cotation d’un titre lors de son admission sur un marché financier. Sa valeur est définie par le marché. L’intérêt de la cotation d’une société est double : elle permet d’avoir accès au marché de capitaux (tant pour l’entreprise qui peut y lever des fonds que pour les actionnaires qui y trouvent une liquidité pour leurs actions) et d’extérioriser la valeur de l’entreprise. La cotation consiste à fixer le prix d’un instrument financier à un moment donné. Ce prix résulte de la confrontation de l’offre et de la demande.

Il existe deux types de cotation.
· Cotation à la criée
Les agents de change réunis autour du coteur crient « je prends » en cas d’achat au mieux ou à des limites supérieures ou égales à ce cours.
Ceux qui ont des ordres de vente au mieux ou à des limites de cours inférieures ou égales au cours annoncé par le coteur disent « j’ai ».
En fonction de l’insistance des acheteurs ou des vendeurs et de l’importance des quantités à négocier à l’achat ou à la vente, le coteur fait varier le cours soit à la hausse, soit à la baisse.
Le cours d’équilibre ou le cours auquel se nouent les accords est celui qui permet le maximum d’échanges possibles; ce cours est dit cours coté.

· Cotation assistée par ordinateur
La cotation assistée par ordinateur ou cotation électronique est un système moderne de cotation utilisé sur la plupart des grands marchés financiers du monde (Londres, New York , Paris, Tokyo, etc.).
Les agents de change, individuellement, transmettent à partir de leurs terminaux d’ordinateur les ordres recueillis auprès de leurs clients.

L’ordinateur central de la Bourse, pour chaque valeur, procède à la détermination puis à l’affichage du cours d’équilibre et des quantités échangées résultant de la confrontation des offres et des demandes.
Le cours d’équilibre obtenu est celui auquel les transactions se réalisent.
C’est ce système de cotation qui est utilisé par la BRVM. Pour faire la cotation, il faut des ordres de bourses.

Les ordres de bourse
Toute société admise en bourse ou un emprunt coté doit faire l’objet d’une cotation, la cotation étant l’action de déterminer un cours c’est-à-dire l’opération qui consiste à confronter les ordres d’achat et de vente émis sur le marché en vue de la recherche d’un prix admettant le maximum d’échanges.
Il apparaît alors de cette définition que la détermination du cours d’un titre dépend des ordres de bourse.
Les ordres de bourse sont donc des instructions données par toute personne physique ou morale désireuse d’acheter ou de vendre des valeurs mobilières en bourse. Tout ordre de bourse doit comporter :

· le sens de l’opération (achat ou vente)
· le nom du donneur d’ordre
· la nature et le nom du titre
· le nombre de titres à négocier

Il existe plusieurs types d’ordres dont les plus courantes sont:
– Ordre au mieux
– Ordre à cours limité

Ordre au mieux
C’est un ordre qui ne comporte aucune précision du niveau de cours souhaité par l’opérateur en bourse. Il est dit « au mieux » c’est-à-dire au mieux des possibilités du marché.

Ordre à cours limité
Ici, l’ordre donné par l’opérateur économique fixe une limite de cours (à l’achat ou à la vente). Lorsqu’une transaction est réalisée à un cours égal à la limite donnée, on dit que ce cours est touché.
Remarques : sur certains marchés l’ordre au mieux n’existe plus.

Les autres types d’ordre
· Ordre au prix du marché : c’est un ordre sans aucune indication de cours. Contrairement à l’ordre au mieux, il n’a pas l’avantage d’être servi en priorité sur les autres types d’ordre. En cas de son exécution partielle, le reliquat non exécuté devient un ordre limité au dernier cours coté.
· Ordre à tout prix: sans condition de prix : Tout comme l’ordre au mieux, il est exécuté avant tous les ordres à cours limité et les ordres au prix du marché. Toutefois, il a la particularité de n’être exécuté qu’en totalité.

Formation des cours de bourse
Le mécanisme de formation des cours, quel que soit le système de cotation au fixing, obéit à cinq principes fondamentaux :
· Tous les ordres (d’achat ou de vente) au mieux sont exécutés en priorité.
· Le cours d’équilibre est celui auquel il y a échange d’un maximum de titres.
· Les ordres d’achat ayant une limite de prix supérieure au cours d’équilibre sont exécutés de même que les ordres de vente ayant une limite de prix inférieure au cours d’équilibre.
· Tous les ordres d’achat ayant une limite de prix inférieure au cours d’équilibre ainsi que les ordres de vente ayant une limite supérieure au cours d’équilibre ne sont pas exécutés.
· Les ordres d’achat ou de vente dont la limite de prix est précisément égale au cours coté sont dits à « cours touché ».

LES INDICES BOURSIERS

·Le rôle premier d’un indice est de représenter le plus fidèlement possible toute l’activité, tous les mouvements des titres qui composent un marché. Ils ont l’avantage de donner une meilleure représentativité du marché régional, par conséquent ils jouent le rôle d’indicateurs des mouvements de l’ensemble des titres. Dans ces conditions, les critères de sélection sous – jacents à un indice, sont très importants.

·Sur la majeure partie des places financières du monde, la tendance est d’utiliser des indices dits « de marché » ou « pondérés » pour représenter l’activité boursière :

·Le CAC 40
C’est le principal indice de la bourse de Paris, il reflète la tendance des 40 plus grandes capitalisations nationales. Diffusé par Euronext Paris, cet indice est mis à jour toutes les 30 secondes.

·Le Dow Jones
Le plus ancien indice boursier au monde, constitue l’indice de référence de la bourse de New York, la plus grande place boursière américaine. Il référence les 30 plus grandes capitalisations américaines, essentiellement industrielles cotées à Wall Street.

·Le Nikkei 225
Sa cotation a débuté en 1949, il regroupe les 225 plus importantes valeurs de la bourse de Tokyo.

·Le Dax
C’est le principal indice boursier allemand, il est composé des 30 valeurs les plus représentatives de la bourse de Francfort.

·Le FTSE 100
Le Financial Times Stock Exchange de la bourse de Londres regroupe les 100 plus grandes entreprises britanniques selon leur niveau de capitalisation et de liquidité.

·Le BRVM 10 est composé des dix sociétés les plus actives du marché boursier régional.
Il est composé de toutes les sociétés cotées à la Bourse Régionale. Elles sont présentement au nombre de 38.

ORGANISATION DU MARCHE FINANCIER REGIONAL

Le marché financier de l’UEMOA a une organisation mixte. Il comprend un pôle public constitué du Conseil Régional de l’Epargne Publique et du marché Financier (CREPMF) ; et un pôle privé qui est constitué d’une part, de structures centrales que sont la Bourse Régionale de Valeurs Mobilières (BRVM) et le Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR) et, d’autres part, des intervenants commerciaux

LE POLE PUBLIC : le CREPMF

LE CONSEIL REGIONAL DE L’EPARGNE PUBLIQUE ET DES MARCHES FINANCIERS (CREPMF), autorité de tutelle du Marché est chargée d’une mission publique. Elle a pour but la protection de l’épargnant.

Ainsi,elle :
· délivre l’agrément aux intervenants commerciaux (SGI, apporteurs d’affaires, Sociétés de gestion, OPCVM, ..)
· donne les visas pour les opérations d’Appel Public à l’Epargne,
· A un pouvoir de sanctions disciplinaires envers les acteurs privés du marché,

Douze (12) membres siègent au CREPMF

LE POLE PRIVE : LA BRVM, LE DC/BR ET LES INTERVENANTS COMMERCIAUX

La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM)

La BRVM a en charge d’assurer la bonne fin des transactions sur les valeurs mobilières et d’en informer le public, pour cela, elle garantit les opérations suivantes :
· L’organisation de l’inscription des titres à la cote de la Bourse ;
· La promotion et le développement du marché des valeurs mobilières.
Elle s’occupe également de la cotation des titres inscrits à la cote.

Le Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR)
Il s’agit d’une structure privée chargée de la conservation et de la circulation scripturale des valeurs mobilières aussi bien pour le compte des émetteurs que des intermédiaires (comptes titres).
Cette structure fait également office de banque de règlement et détient les encaisses des négociateurs (compte espèces).
Le DC/BR a pour originalité de coupler les fonctions habituellement dévolues à un Dépositaire Central avec celles d’une Banque de Règlement. Ce choix a été effectué en vue de constituer la meilleure interface entre les positions titres et espèces. Cela améliore la fluidité des dénouements et la sécurité des encaisses espèces.

Les intervenants commerciaux
LES SOCIETES DE GESTION ET D’INTERMEDIATION (SGI)
Les SGI sont les principaux animateurs du marché boursier régional, elles bénéficient de l’exclusivité de la négociation des valeurs mobilières cotées à la Bourse Régionale et assurent en grande partie la conservation des titres, pour le compte de la clientèle. Elles sont constituées en sociétés commerciales sous forme anonyme ayant le statut d’établissement financier.
Pour organiser le caractère essentiellement professionnel de la Bourse Régionale,les SGI sont tenues de participer au capital de la BRVM à hauteur d’au moins quarante millions (40 000 000) FCFA et au moins vingt millions (20 000 000) FCFA pour le DC/BR.

LES SOCIETEDE GESTION DE PATRIMOINE (SGP)
Les SGP sont des personnes morales qui, par le biais de placements et négociations en bourse effectuées par les SGI, interviennent de manière discrétionnaire dans la gestion des titres qui leur sont confiés sur la base d’un mandat de gestion établi avec leurs clients. Ces Sociétés ne doivent pas détenir les titres et/ou les fonds de leurs clients.

CONDITIONS D’INTRODUCTION EN BOURSE A LA BRVM

La Bourse dispose, depuis le démarrage de ses activités, de :
· deux compartiments pour les actions et
· un compartiment pour les emprunts obligataires (d’autres compartiments pourront voir le jour).

Au premier compartiment action
Pour être admise au premier compartiment, la société candidate doit répondre aux conditions suivantes :
présenter une capitalisation boursière de plus de 500 millions de francs CFA;
· avoir une marge nette sur chiffres d’affaires sur chacune des trois dernières années de 3%;
· présenter 5 années de comptes certifiés;
· s’engager à signer un contrat d’animation de marché;
· diffuser dans le public au moins 20% de son capital, dès l’introduction en bourse;
· s’engager à publier les estimations semestrielles de chiffres d’affaires, et les tendances de résultats

Au second compartiment action
L’admission est soumise aux conditions suivantes :
· présenter une capitalisation boursière de plus de 200 millions de francs CFA;
· présenter 2 années de comptes certifiés;
· s’engager à signer un contrat d’animation de marché;
· s’engager à diffuser dans le public au moins 20% de son capital dans un délai de deux ans, ou 15% en cas d’introduction par augmentation de capital.

Au compartiment obligataire
Le compartiment des titres de créance est accessible aux emprunts obligataires remplissant les conditions ci-après :
· le nombre minimal de titres à l’émission est de 10 000;
· la valeur nominale de l’émission est de 500 millions de francs CFA.

Découvrir autrement la bourse
01 BP 4546 COTONOU
Tél : (+229) 21 31 15 41 / 71
Fax : (+229) 21 31 15 60

BRVM 10               

BRVM COMPOSITE



Télécharger le Bulletin Officiel de la Cote (BOC)

× Envie de nous joindre sur whatsapp ?